Travaux

Voirie, éclairage, équipements, constructions : retrouvez l’ensemble des travaux, en cours ou réalisés dans Verrières.

Afin de faciliter vos déplacements et de vous tenir informé en temps réel de l’évolution des chantiers, retrouvez les travaux sur la carte interactive qui détaille point par point tous les travaux effectués dans votre Ville.
Retrouvez aussi un rappel concernant les travaux des particuliers et leur corollaire, le bruit.

Aménagements vélos temporaires

Traçage de bandes cyclables à partir du 25 mai 2020
Boulevard du Maréchal Foch et avenue de la République

Dans la continuité des itinéraires mis en œuvre sur le territoire de Paris-Saclay et dans d’autres communes voisines, la Ville de Verrières-le-Buisson réalise cette semaine des aménagements vélos temporaires. Les cyclistes pourront ainsi circuler en toute sécurité sur les principaux axes de la commune, évitant d’utiliser les transports en commun ou la voiture.

L’ensemble du boulevard du Maréchal Foch et de l’avenue de la République seront praticables en vélo sur une bande cyclable dédiée, permettant de rejoindre le centre-ville depuis la Coulée verte d’un côté, des pistes cyclables de la voie George Pompidou de l’autre.

Restaurant scolaire David Régnier / Paul Fort

22 avril 2020 : début du montage des murs

Désireuse de reprendre le chantier après un mois d’arrêt lié à la crise sanitaire du COVID-19, l’entreprise en charge des travaux a installé une grue fin avril pour procéder à la suite des opérations.

Le coulage de la dalle de béton du rez-de-chaussée haut, réalisé au cours des mois de janvier-février, achevé, l’entreprise va désormais procéder au montage des murs et de la charpente.

Fabriqués dans des ateliers situés en Mayenne, les murs sont constitués de 130 panneaux d’environ 15-20 m², composés d’une ossature bois et d’une isolation mêlant de la fibre de bois, de la ouate et de la cellulose. Le bois utilisé, répondant aux normes PEFC, vient à 80% de forêts françaises et 20% de forêts allemandes.

Livrés à Verrières, ces panneaux sont directement montés sur le chantier.

2019-2020

Dans le cadre du Plan écoles, un nouveau satellite de restauration va être construit pour les écoles David Régnier – Paul Fort et Bois Loriot. Avec plus de cinq cents repas par jour, l’équipement actuel de restauration des écoles David Régnier – Paul Fort et Bois Loriot et de l’accueil de loisirs du Vert Buisson est devenu obsolète.

Le projet

La Ville a décidé de réaménager totalement le site et de s’orienter vers un bâtiment de plain-pied de 700 m2 qui accueillera le même nombre d’enfants, voire davantage si nécessaire, de façon beaucoup plus conviviale. Une étude de faisabilité a été réalisée, un programme établi et un architecte a été désigné. Le bâtiment comprendra, un office de préparation en liaison froide et un espace de restauration. Un libre-service sera réservé aux élèves d’élémentaire et les enfants de maternelle seront servis à table. Un chantier de grande ampleur : le bâtiment actuel de l’office va être totalement démoli pour être reconstruit, y compris les fondations. Aussi, le temps du chantier, les enfants prendront leurs repas dans un réfectoire provisoire composé de bâtiments modulaires et installé dans la cour Paul Fort.

L’évolution des travaux

Décembre 2019 : le sous-sol est réalisé et les murs sont montés. Le coulage en béton du plancher haut du rez-de-chaussée est effectué. Après les trois semaines
nécessaires au séchage, le bassin de rétention d’eau de pluie sera mis en place.

Au cours de la réunion d’information du 16 décembre, les parents d’élèves ont pu
prendre connaissance de l’avancée du chantier, ainsi que de l’ensemble du projet
et de son fonctionnement.
Février 2020 : le chantier du restaurant scolaire David Régnier / Paul Fort s’est déroulé ces derniers mois… loin de Verrières. En effet, les façades et la charpente du futur bâtiment étaient en fabrication dans des ateliers situés en Mayenne. Les 130 panneaux d’environ 15 à 20 m² chacun sont composés d’une ossature en bois et d’une isolation thermique en paille compressée, fibre de bois et ouate de cellulose. Les bois utilisés proviennent de forêts certifiées PEFC à 80 % françaises (Pays de la Loire, Massif central, Bretagne et Nouvelle-Aquitaine) et à 20 % d’origine allemande.
Les différents éléments seront livrés et assemblés à partir de la mi-mars.

Coût total : 3 100 000 € HT

dont 50 % de subventions
Maquette du projet

Plan de plantations

La Trame Verte et Bleue et plus globalement le nouveau Plan Local d’Urbanisme ont affirmé la volonté de la Ville d’entretenir le patrimoine arboré de Verrières. La première phase d’un Plan annuel de plantations, mise en œuvre cet hiver, consiste à protéger nos arbres et intègre des plantations réalisées en mémoire de Thomas Joly.

Le Plan de plantations comprend, d’une part, le remplacement des arbres morts dans différents secteurs de Verrières (avenue Gabriel Péri, stade Robert Desnos, avenue Foch, place des Prés-Hauts, chemin de Crèvecœur le long de la route de Bièvres) et, d’autre part, des créations qui s’articulent autour de trois projets : les plantations en entrées de ville, les plantations à la mémoire de Thomas Joly et les plantations du projet de restauration du lac Cambacérès.

Les plantations aux entrées de la ville

Le choix des espèces a découlé des critères de Verrières Ville Arboretum et s’est porté également sur des espèces mellifères. Ainsi le secteur des Grillons (sur et au pied de la butte antibruit) sera planté d’une collection de tilleuls. Cette essence, qui constitue déjà une allée de l’arboretum, présente une qualité mellifère reconnue.
L’espace vert d’accompagnement de voirie de l’avenue du Maréchal Juin sera planté d’arbres à miel et d’acajous de Chine. Le cheminement vert de la voie Georges Pompidou (entre le TGV et la rue Marius Hue) pourra être plantée d’amandiers : la fleur convenant aux abeilles et le fruit ni mou ni putrescible étant adapté à proximité de la piste cyclable. Le carrefour de la Croix Belle Avoine sera planté de deux variétés de cerisiers intéressantes pour les abeilles et l’avifaune.

Un plan en cinq étapes

  • Création d’un alignement de 25 Parroties de Perse le long du mail de la rue d’Estienne d’Orves au droit des deux arboretums en mémoire de Thomas Joly. Ces arbres tiges ne masqueront ni la perspective ni l’ouverture à l’entrée de la rue d’Estienne d’Orves. Le Parrotia est une espèce emblématique des deux arboretums aux qualités esthétiques indéniables, tant pour la beauté de son écorce que pour la couleur du feuillage au printemps et en automne.
  • Plantation d’un chêne à gros glands à l’entrée de l’avenue du Maréchal Juin. Ce chêne sera là un marqueur de paysage et complétera le projet de valorisation des entrées de ville.
  • Plantation de bosquets pour enfants dans cinq parcs de Verrières. Constitués d’arbres aux ports originaux, ces bosquets seront adaptés à l’imaginaire des enfants grâce au Sophora pendula (arbre cabane), au Parrotia persica en forme libre (arbre à grimper) et au Zelkova serrata touffe (arbre à rêver).
  • Plantation de trois pêchers et d’un saule pleureur tortueux dans le cimetière de la Vallée. Les trois pêchers seront plantés le long de l’allée de service, actuellement sans arbre. La variété sanguine est déjà présente dans les jardins du secteur des Rinsolles.
  • Plantation d’un chêne rare, dans l’arboretum municipal. Le Quercus look sera planté en bordure de la noue.
Plantations des Parroties de Perse le long du Mail, rue d’Estienne d’Orves

Travaux du lac

La communauté Paris-Saclay a commencé, fin août 2019, les travaux de rénovation complète du lac Cambacérès. Ces travaux dureront jusqu’au printemps prochain. L’objectif est de rendre le site plus attractif et d’y développer la biodiversité.

À l’image de l’embarcadère qui sera reconstruit, l’idée est de retrouver un peu de l’esprit qui régnait sur le lac au XIXe siècle.
Le site s’étend sur plus de 8 000 m², dont plus de la moitié est occupée par le lac. La nouvelle passerelle permettra de le traverser pour accéder à l’un des deux îlots. Dans le parc, les cheminements piétons seront refaits et du mobilier urbain
posé (bancs…).
Outre les arbres remarquables déjà présents (cyprès chauve, chêne pédonculé…), les promeneurs pourront découvrir un parcours botanique autour des aubépines. Les berges seront végétalisées afin de favoriser la biodiversité.

Lac Cambacérès
Copyright ElemenTerre

Au-dessus de la cascade, un belvédère permettra de contempler les lieux. Ce réaménagement du site, et la préservation de la biodiversité, impliquent d’abattre quelques arbres : certains sont malades, d’autres ont besoin d’espace pour se développer. Le but est également de libérer de la place pour réaliser une aire de jeux pour les enfants et, enfin, d’ouvrir davantage le parc sur l’extérieur, comme il l’était dans le passé.

Le Sculpteur du lac

Automne 2019 : dans le cadre du chantier du lac Cambacérès, un sculpteur réalise des bas-reliefs. Un atelier ouvert permet aux promeneurs de découvrir son magnifique travail.
Après avoir dessiné ses esquisses sur les blocs de pierre, Guillaume Duc profile ses dessins à l’aide de ciseaux, de broches ou de gradines, selon le rythme qu’il souhaite donner à son travail. La fresque, représentant l’évolution de la vie aquatique, partira de la cascade pour épouser une courbe et ira jusqu’ à l’une des entrées.

En janvier, 90 % des travaux sont réalisés : passerelle, clôtures, rambardes, pavés, cheminements, sculptures. Les riverains, associés au projet, font régulièrement des visites de chantier.

Renaturation du lac Cambacérès

Février 2020 : l’aménagement du lac Cambacérès est achevé. S’inscrivant dans l’histoire des lieux, le site retrouve sa transparence telle qu’elle était au XIXe siècle. Les deux petits ponts ont été restaurés et sont à nouveau utilisables. Les pieux et le plaquage du cheminement qui traverse le lac de part en part sont en chêne, très résistant au temps et aux intem­péries.
De nombreux arbres ont été conservés malgré les obstacles qu’ils représentaient pour la bonne marche du chantier. Les arbres malades ont été enlevés.
Dix-neuf variétés d’aubépines seront plantées. Cette espèce, qui a fait l’objet de recherches importantes au sein de la société Vilmorin-Andrieux, est favorable aux abeilles. Ainsi, la collection qui sera installée répond, tant par sa diversité que par son carac­tère historique et son intérêt mellifère, au concept de Verrières Ville Arboretum.
Les semis de graminées et de plantes aquatiques se dérouleront au printemps andis que l’essentiel des plantations d’arbres sera réalisé à l’automne.

Installation de l’exposition

Des panneaux de bois installés accueillent une exposition photo sur le lac à travers les âges.

Nouveau terrain de foot synthétique

Les travaux de réfection du stade de foot Robert Desnos ont débuté le 30 septembre, pour une durée de 4 mois environ. L’ancien terrain en stabilisé est remplacé par un nouveau terrain en synthétique, idéal pour la pratique du foot en toute saison.
En décembre, le chantier a dû être interrompu en raison des conditions météorologiques.

Janvier : les travaux du terrain sont achevés malgré une interruption du chantier due aux intempéries. Après les formalités d’homologation, ce nouveau terrain de football sera ouvert aux joueurs.

Assainissement et réseaux d’eau

Travaux sur le réseau d’eau en centre-ville

Le SEDIF a effectué, dans le cadre du plan pluriannuel d’investissement, le remplacement des canalisations sur l’avenue Carteron.

Les mêmes travaux étaient prévus sur le rond-point Paul Fort ainsi que sur le boulevard du Maréchal Foch. Compte tenu de la gêne occasionnée par de tels travaux sur ces axes, à cette période de l’année, il a été décidé de les reporter. Ils auront lieu de préférence après la réalisation de l’étude de mobilité, actuellement en cours sur le territoire de la Ville.

Travaux sur le réseau d’eau route de Bièvres et rue du Bois

Les travaux de remplacement des canalisations d’eau potable sur un tronçon de la route de Bièvres lancés en octobre sont achevés (nombreuses fuites sans gravité, si ce n’est pour la préservation de la ressource en eau).

Le même chantier est en cours, rue du Bois de Verrières. Ces travaux étaient nécessaires compte tenu de la vétusté des réseaux d’eau potable.

Ces travaux font partie du programme pluriannuel établi en partenariat avec le SEDIF sur l’ensemble de la commune.

Avenue Carnot

Les travaux d’assainissement réalisés par Eurovia, avenue Carnot, ont été achevés
en décembre. Il appartiendra désormais à chaque riverain de se mettre en conformité.
L’enrobé sera posé durant le mois de janvier. Le 15 juin dernier, une réunion publique s’était déroulée en présence des riverains et de la municipalité, pour expliquer les travaux d’assainissement du secteur à effectuer soit en traditionnel, soit en chemisage selon l’état du réseau.
Ce chantier a fait suite à l’intervention du SIGEIF (avec lequel la Ville a signé une
convention) qui a procédé à l’enfouissement des réseaux électriques (basse tension, téléphone et fibre ainsi que l’éclairage public) depuis la rue Pierre Brossolette jusqu’à l’avenue du Général Leclerc, ainsi que sur l’impasse Aimé Ferré. Les câblages et les branchements ont été rénovés et modernisés.
L’enfouissement de ces réseaux sécurise ainsi l’approvisionnement en énergie de chaque pavillon ou immeuble en cas de tempête. Par ailleurs, ces aménagements facilitent l’accessibilité des trottoirs et embellissent la rue. Un nouvel éclairage public vient compléter ces aménagements.

Les travaux d’assainissement sont achevés. La préparation de la chaussée est en cours pour une rénovation complète. Les riverains ont assisté à une réunion de
concertation le 14 janvier dernier, au cours de laquelle ils ont pu émettre leurs choix.

En février la dépose des câbles téléphoniques et l’enlèvement des supports béton et des poteaux ont été effectués. Parallèlement, les travaux de voirie ont pu commencer sur les trottoirs et les caniveaux (dépose et repose de bordures, reprofilage).

Mai 2020.

  • Les travaux de voirie sont réalisés. L’enrobé a été posé, les coussins berlinois mis en place et le marquage effectué.
  • La question de l’éclairage a été soigneusement étudiée pour atteindre les objectifs suivants : économies d’énergie, réduction de la pollution lumineuse, température d’éclairage non agressive pour la rétine humaine et les animaux, non éclairage de la propriété humaine.
    Vingt-et-un nouveaux candélabres éclairent désormais l’avenue Carnot. Le matériel de technologie Led (diode électroluminescente), fabriqué en France, a été choisi pour ses performances et son coût maîtrisé : il s’agit d’une ligne de mobilier Arcos qui, à terme, équipera l’ensemble de la commune.

Le Relais et Les Meulières

2019

Durant les travaux de rénovation et d’agrandissement du centre André Malraux, des associations seront relogées dans les locaux de l’ancienne PMI, la Meulière, et dans la Maison Fournier – Ferré, le Relais*. Des travaux ont démarré dès l’été pour accueillir les associations au plus tôt. Actuellement au centre André Malraux, six salles sont le lieu des activités associatives en temps partagé ; huit salles accueillent des activités associatives en usage exclusif, sans compter les espaces de stockage de matériel. La Meulière, bâtisse de l’ancienne PMI, accueillera les activités de danse et les activités corporelles tandis que la Maison Fournier – Ferré, devenue le Relais, sera totalement dédiée aux activités du Club ABC.

La Maison Fournier-Ferré, un « Relais » formidable pour les adhérents du Club ABC

Exclusivement dédiée aux activités du Club ABC ainsi qu’à ses bureaux, la Maison Fournier – Ferré rénovée devient le Relais : tout a commencé par la démolition des cloisons, puis la création de trois salles au rez-de-chaussée dont une avec deux fours pour la céramique, de deux salles à l’étage, la réfection de l’électricité et des sanitaires. De nombreux échanges très fructueux ont eu lieu entre le Club ABC, la Municipalité et les services municipaux. Ils ont permis de répondre précisément aux besoins de chaque activité et de réaliser les travaux en conséquence : agencement de placards individuels avec fermeture par clef et cadenas, mise en place de points lumineux, emplacements précis pour les tables, revêtements de sols et bien d’autres aménagements.

Tous ces travaux vont redonner vie à cette maison située en cœur de ville. Les adhérents de l’association sont ravis de cette alternative, en attendant de réintégrer le centre André Malraux.

Place à la danse !

Trois salles sont aménagées dans la Meulière, bâtiment de l’ex-PMI où se répartiront danse, gymnastique et yoga. Une salle de 100 m2 sera réservée à la danse, la gymnastique senior et la gymnastique volontaire ; une salle de 43 m2 accueillera la danse, la gym tonic, la danse folklorique, la Biodanza. Une salle de 48 m2 accueillera le yoga (Trait d’Union et autres associations) ainsi que du théâtre. Bien sûr, pour le bien-être des usagers, un vestiaire femmes et un vestiaire hommes ainsi qu’une douche sont aménagés. À l’étage, l’association d’informatique Minerve disposera de deux salles (16 et 24 m2). Enfin, deux espaces de stockage sont prévus en sous-sol pour l’Historique de Verrières et l’Atelier-Théâtre du Snark.

Début décembre, les travaux de rénovation des Meulières se terminent pour l’accueil prochain des activités des associations.

Sécurité routière, Janv. 2020

Panneaux pour les cyclistes

Le Code de la route fixe les règles de circulation des cyclistes, notamment avec les panneaux connus sous le terme de cédez-le-passage cycliste au feu rouge ou de tourne-à-droite cycliste au feu rouge.
Une quarantaine d’entre eux vont être installés dans Verrières, sur les feux tricolores et aux carrefours.

Cette signalisation autorise un cycliste à franchir la ligne d’arrêt du feu rouge pour aller dans une direction indiquée par les flèches sous condition : ne pas gêner les usagers ayant le vert, c’est-à-dire céder le passage aux usagers bénéficiant de la priorité au feu, ainsi qu’aux piétons qui souhaitent traverser.

Eclairage, boulevard Foch

Les passages piétons situés en face des numéros 37 et 49 du boulevard Foch (au niveau d’Intermarché) vont être sécurisés grâce à un dispositif « Prioritec » : un projecteur sur mat équipé d’une ampoule led et situé à moins d’un mètre de la traversée piétonne, éclaire celle-ci en bleu dès la tombée de la nuit.

Aménagements divers, mai 2020

Mise en place d’une zone blanche

Afin de faciliter le stationnement aux abords du bâtiment des Meulières, une zone blanche (permettant un stationnement d’une durée de 4 heures) a été instaurée cet hiver, sur les deux parkings jouxtant la rue Joseph Groussin et la rue d’Estienne d’Orves.
Deux places situées dans le rond-point ont par ailleurs été transformées en dépose- minute.

Sécurité des établissements municipaux

Suite à des incidents survenus à la médiathèque la Potinière, dont un cambriolage
avec effraction, la Ville a décidé d’installer un système de surveillance par caméra à l’extérieur du bâtiment, avec enregistrements et transmission 24h/24h aux services de Police des alentours immédiats.

Pour faire suite à l’aménagement sécuritaire de l’école des Gros Chênes avec la mise en place d’un système de surveillance par caméra, des grilles de défense
ont été installées en février pour empêcher tout individu de monter sur les toits.

Climatisation du Club 21 de l’Espace Bernard Mantienne

Une étude est en cours pour installer la climatisation dans la salle polyvalente du Club 21 à l’Espace Bernard Mantienne.

Mes travaux, tes travaux et le bruit…

Entretien du jardin et… nuisances sonores

L’arrêté municipal du 13 octobre 1987 fixe les horaires durant lesquels l’usage des tondeuses, tronçonneuses, taille-haies, motoculteurs et autres engins bruyants est autorisé :

  • les jours ouvrables de 8 h à 20 h,
  • les dimanches et jours fériés de 10 h à 12 h 30.
  • Tout excès peut être réprimandé par une contravention pouvant atteindre 450 €.

Notez que tout bruit de voisinage répétitif, intense ou durable, qu’il soit diurne (entre 7 h et 22 h) ou nocturne (de 22 h à 7 h), est interdit. Parmi ces bruits : outils de bricolage et de jardinage mais aussi électroménager, cris, musique, aboiements… (article R1336-5 du Code de la santé publique].
Pensez-y, que vous jouissiez d’un jardin ou habitiez un appartement. L’auteur d’un tapage diurne risque une amende jusqu’à 180 €.

Vous estimez être victime de bruit de voisinage ?

  • Allez d’abord exposer calmement au gêneur les perturbations qu’il occasionne et dont il n’est, parfois, pas conscient.
  • Il « n’entend pas » votre plainte ? Adressez-lui un courrier listant les nuisances occasionnées voire une lettre recommandée avec accusé de réception.
  • Si l’arrangement à l’amiable n’est pas possible, vous pouvez faire constater le tapage par la Police municipale (jour, 01 60 10 32 40) ou par la Police nationale (nuit, le 17).
  • Le conciliateur de justice reçoit à l’Hôtel de Ville, sur rendez-vous à prendre par mail : roland.germain@conciliateurdejustice.fr