L’Herbier Vilmorin, propriété de la Ville, ce sont 80 000 planches botaniques classées aux Monuments historiques en 2007. Ce trésor de notre patrimoine, seul herbier de France ainsi classé et protégé, a fait l’objet d’une numérisation par le Muséum National d’Histoire Naturelle.

Grâce à ce fabuleux travail mené notamment par une équipe de Verriérois bénévoles, vous pouvez aujourd’hui découvrir ce patrimoine de Verrières en ligne.

> Visiter l’Herbier en ligne (s’ouvre dans un nouvel onglet)”>>> Visiter l’Herbier en ligne

La petite histoire de l’Herbier qui devient grand

C’est Philippe-Victoire de Vilmorin, fils d’agriculteur et passionné de plantes, qui invente en plein Paris le commerce scientifique des graines. Pendant plus de deux cents ans et sur six générations, la famille est à la pointe de la recherche agronomique et horticole en France et dans le monde.

Pour leurs travaux et par passion pour les végétaux, les Vilmorin constituent un herbier étonnant, constitué d’échantillons de leurs récoltes, d’échanges avec des botanistes et des chercheurs du monde entier et de leurs recherches sur la botanique et l’amélioration des plantes. Le seul du genre arrivé jusqu’à nous, cet herbier a bien failli être tout simplement être abandonné à la fin du siècle dernier ! Mais il est sorti de l’anonymat grâce à l’acharnement de quelques-uns.

Un trésor sauvé !

La commune de Verrières-le-Buisson, terre des Vilmorin de 1815 à 1966, l’a récupéré, grâce à l’intervention de Jean-Baptiste de Vilmorin et Thomas Joly. Elle tient à valoriser ce patrimoine exceptionnel et remarquable qui comprend plus de 80 000 planches botaniques – dont un herbier dédié à Parmentier, une importante collection de blés, des aquarelles du Japon, un album d’iconographie de légumes et autres trésors… – classé aux Monuments historiques depuis 2007.