-

Automobilistes et piétons

Quel partage de la chaussée ?

Décembre 2018

Partagez :

Le Code de la route rappelle, par le récent renforcement des sanctions à l’égard des automobilistes, que le piéton est le plus souvent prioritaire quand il traverse une chaussée.
Surtout, il est prioritaire aux abords des passages piétons et dans les zones de rencontre.


Les obligations d’un automobiliste ou d’un motocycliste à l’approche d’un passage protégé n’ont pas évolué :

  • le piéton qui attend sur le trottoir devant un passage piéton est prioritaire.
  • en fait, le bon sens préside à la décision de s’arrêter : le piéton est vulnérable. Si une personne est engagée sur le passage ou sur la chaussée - en l’absence (ou non) d’un passage piéton, elle est prioritaire.
  • ne pas stationner sur les passages protégés.
    Bloquer ainsi le passage et réduire la visibilité vaut un « stationne-
    ment gênant » coûtant 135 €.

Qui est piéton ?
Est aussi considérée piéton toute personne qui se déplace avec une poussette, un fauteuil ou un vélo à la main ; les enfants de moins de 8 ans à vélo ; les personnes handicapées en fauteuil ; les véhicules sans moteur du type rollers, skate-board, trottinette.

Le piéton est souvent prioritaire…

Le piéton a aussi des obligations. Lorsqu’il traverse une rue, il doit :

  • privilégier les passages piétons situés à moins de 50 m
  • respecter les feux tricolores
  • être vigilant en tenant compte de la visibilité, de la distance et de la vitesse des véhicules
  • ne pas traverser en diagonale
  • respecter les consignes des agents de la circulation.

Ce qu’il en coûte
Pour le conducteur : depuis septembre 2018, il encourt, en cas de refus de priorité vis-à-vis d’un piéton, une amende et un retrait de 6 points sur le permis.
Une sanction qui peut être issue d’une vidéo-verbalisation.

Pour le piéton : en cas de non-respect du Code de la route, il risque une amende de 4 €.
Mais qu’il soit responsable ou victime d’un accident, il est le plus vulnérable. Or, à Paris, on constate que 51 % des accidents impliquant un piéton sont dus à la traversée irrégulière de ce dernier.

Aménagements de passages protégés

Mise en ligne le vendredi 21 décembre 2018
Modifiée le vendredi 21 décembre 2018


Dans la même rubrique :