-

Centenaire de l’Armistice

Exposition D’autres vues

Du 11 au 25 novembre, Espace B Mantienne

Partagez :

Une exposition remarquable montée par Les Amis du Musée et la Ville, ou la rencontre entre la vision de la guerre de deux des plus célèbres illustrateurs de l’époque, Sem et Steinlen, et celle des enfants d’aujourd’hui, enfants de Verrières et de ses villes jumelles allemande et anglaise.


Des œuvres rares, empreintes d’émotion, d’originalité, non sans humour ou interrogation parfois, qui plongeront le visiteur dans une exposition hors du commun.

Espace Bernard Mantienne
De 14 h à 19 h les samedi et dimanche ; du lundi au vendredi sur rendez-vous pour les groupes.
Entrée libre

• Oeuvres de Sem et Steinlen, célèbres caricaturistes de la guerre de 1914, proposées par Les Amis du Musée
• Textes et dessins des élèves de Verrières, Hövelhof et Swanley
• Collection de journaux d’époque proposée par l’Historique de Verrières
Entrée libre, participation au chapeau
Renseignements : Les Amis du Musée, martine.negre91@gmail.com

Georges Goursat dit Sem
Artiste de presse et de publicité du début du XXe siècle, Sem est l’un des précurseurs de la communication visuelle.
Comme tous les dessinateurs de l’époque, l’artiste fait ses débuts dans la presse locale puis nationale, avant de conquérir Paris avec un premier album, Le Turf, au moment de l’exposition universelle de 1900.
Personnage incontournable de la vie mondaine au déclenchement de la guerre, Sem est correspondant de guerre pour Le Journal. Il propose des illustrations dont les qualités graphiques émeuvent autant qu’elles impressionnent.

Théophile-Alexandre Steinlen
Mondialement connu pour ses affiches comme celle de la Tournée du Chat noir (ci-contre), Théophile-Alexandre Steinlen l’est aussi pour ses oeuvres sur la guerre.
Né en Suisse, l’artiste se fait rapidement un nom sur la Butte Montmartre auprès des autres personnalités artistiques.
Défenseur des déshérités, il met en scène les malheureux, mendiants, ouvriers dans la misère, gamins dépenaillés ou prostituées. Pendant la guerre, il dénonce l’injustice et l’horreur à travers ses dessins.

Textes et dessins des Élèves de Verrières, Hövelhof et Swanley
Très investis dans la célébration du centenaire, les élèves verriérois âgés de 10 à 12 ans et ceux de nos villes jumelles de Swanley en Grande-Bretagne et d’Hövelhof en Allemagne ont travaillé autour d’une phrase : Dans l’horreur de la guerre, c’est quoi la paix, la joie, la fraternité ?
Avec l’aide de leurs enseignants, ils nous proposent leur vision de la fraternité, à travers des textes et des dessins très émouvants qui ont toute leur place au coeur de l’exposition D’autres vues aux côtés d’artistes célèbres.

Voir en ligne : Voir l’exposition en ligne

www.centenaire18-verrieres.fr

Mise en ligne le dimanche 25 novembre 2018
Modifiée le lundi 26 novembre 2018


Dans la même rubrique :