-

Mairie de Verrières-le-Buisson  > Votre ville > Travaux > Travaux réalisés > Restauration de l’église Notre-Dame...


Patrimoine

Restauration de l’église Notre-Dame...

Octobre 2017

Partagez :

L’histoire de l’église Notre-Dame de l’Assomption appartient à celle de notre village. Inscrite aux monuments historiques depuis le 31 janvier 1972, l’église Notre-Dame de l’Assomption mérite aujourd’hui une restauration qui lui redonnera toute sa splendeur d’antan.


À l’emplacement de l’église de Verrières, sous Charlemagne, existait une chapelle entourée d’un cimetière. Puis une église fut érigée sous Saint-Louis, brûlée lors de la guerre de Cent Ans, reconstruite en 1445 et brûlée à nouveau en 1562 par les calvinistes. L’actuelle conserve un portail du XIIe siècle et la triple nef du XVe. Le clocher a été reconstruit en 1881 et une restauration intérieure a eu lieu en 1991. L’édifice souffre aujourd’hui de plusieurs désordres structurels qui nécessitent de sérieux travaux de restauration.

Un premier diagnostic pour évaluer la situation
En 2013, un diagnostic a mis en évidence les faiblesses de l’édifice : altérations importantes de plusieurs pierres de taille sur les murs et le clocher ainsi que sur des éléments structurels majeurs (contreforts, sommier de linteau…), pierres manquantes ou amputées sur d’autres éléments structurels, nécessité de restaurer la liaison mécanique fragilisée du clocher et de l’échauguette (tour de guet). Des travaux s’avéraient nécessaires, principalement sur les maçonneries et les couvertures.

Une seconde étude pour compléter le premier diagnostic
En 2017, un marché a été signé avec l’atelier Aedificio, architecte du patrimoine, pour une mission complète de maîtrise d’oeuvre, comprenant la réalisation d’un diagnostic complémentaire jusqu’à l’exécution des travaux. Cette nouvelle étude a confirmé la première, a décelé de nouveaux problèmes et a permis de déterminer précisément les travaux à réaliser sur la charpente, sur le beffroi et en matière d’électricité, afin d’effectuer une restauration exhaustive et pérenne du monument. L’étude du toit a notamment été accomplie à l’aide d’un drone en mars dernier.

Une liste exhaustive des travaux à réaliser sur l’édifice
L’avant-projet définitif présenté par la société Aedificio va permettre de réaliser les travaux qui s’imposent dont le montant total est estimé à près de 950 000 € HT. Ils comprennent notamment :

  •  la réfection de la couverture de la nef, du choeur et de la sacristie ainsi que la révision de la couverture du clocher,
  •  la restauration des lucarnes et de la girouette, la réfection des abat-son,
  •  la restauration des façades par la réalisation d’enduits traditionnels et des éléments en pierre de taille,
  •  la restauration des portes d’accès et des abords directs du monument, y compris la création d’un accès pour faciliter le cheminement des personnes à mobilité réduite ou empêchées,
  •  l’intervention en charpente de la nef et des bas-côtés, en particulier sur la ferme située à l’aplomb de l’entrée principale qui présente un mauvais état structurel,
  •  la mise en place de nouvelles protections grillagées sur les vitraux,
  •  la rénovation de l’installation électrique et l’installation d’un éclairage extérieur pour mettre en valeur ce patrimoine communal.
  • Mise en ligne le jeudi 26 octobre 2017
    Modifiée le lundi 23 octobre 2017


    Dans la même rubrique :
    Signalez un problème : Allô voirie, Application mobile et formulaire en ligne