-

Mairie de Verrières-le-Buisson  > Votre ville > Verrières et au-delà > Verrières et l’environnement > L’agriculture biologique, c’est pas si simple en grand champ !


Environnement

L’agriculture biologique, c’est pas si simple en grand champ !

Juillet 2017

Partagez :

Après du blé en 2015 et du maïs et tournesols en 2016, ce sont des cucurbitacées qui ont été plantés cette année sur le mail Honoré d’Estienne d’Orves. Malheureusement, les graines semées au printemps par les élèves de la Ville n’ont pas pu pousser. Explications.


En mai dernier, l’agriculteur en charge du projet de plantation de cucurbitacées sur le mail de la rue d’Estienne d’Orves est venu préparer le champ. Il a alors jugé que compte tenu de l’état du terrain et du faible développement des adventices (mauvaises herbes), il n’était pas nécessaire de réaliser un faux semis. Cette opération aurait consisté à semer de façon à provoquer la levée des graines en place, y compris des adventices, puis à les détruire par un bêchage.

Tout était prêt…
Le terrain semblait alors être près à accueillir la plantation des cucurbitacées. Toutefois, les conditions climatiques n’ayant pas permis au sol d’atteindre la température de 17°, l’opération de plantation n’a pu avoir lieu que dans la deuxième semaine du mois de mai. C’est alors que les mauvaises herbes sont sorties de terre et ont pris le dessus sur les graines qui venaient d’être plantées.

« Nous constatons que pour réussir une plantation sans traitement phytosanitaire, l’agriculteur biologique se doit d’apprécier et de jouer sur la dynamique de développement de tous les végétaux en présence, tant les plantes adventices que ses propres plantations. »

Une année de jachère
Afin de tenter une nouvelle plantation de cucurbitacées, il a été décidé de bêcher le champ. Les conditions climatiques très sèches de la seconde semaine de juin n’ont pas permis cette plantation. Ainsi pour cette année, nous devrons laisser notre champ en jachère. Mais ce n’est que partie remise. L’opération sera renouvelée l’an prochain.
En attendant, si les conditions climatiques le permettent, l’agriculteur et la Ville envisagent de planter une jachère fleurie sur ce terrain.

Mise en ligne le vendredi 4 août 2017
Modifiée le mardi 4 juillet 2017


Dans la même rubrique :
Signalez un problème : Allô voirie, Application mobile et formulaire en ligne

novembre 2017 :

octobre 2017 | décembre 2017