-

Mairie de Verrières-le-Buisson  > Sorties / Culture > Expositions > Orangerie > Bienvenue dans l’atelier de Marcel-Petit


Exposition d’arts visuels

Bienvenue dans l’atelier de Marcel-Petit

Du 10 au 26 mars 2017

Partagez :

Pendant la fermeture de l’Orangerie-Espace Tourlière, la saison des expositions continue hors les murs. En effet, durant ce laps de temps, à l’invitation de Geneviève Petit, les amateurs d’art pourront se déplacer vers l’atelier de son mari, le sculpteur verriérois Marcel-Petit.


Arrivé à Verrières au début des années 1970, il y bâtit un grand atelier qui lui permet de travailler aussi bien à des pièces de petite taille qu’à des œuvres de dimensions imposantes, passant de l’une à l’autre au gré de son inspiration et des sollicitations : commandes publiques ou privées, recherches personnelles... Là, il réalise de nombreuses sculptures spectaculaires que Geneviève, en restaurant et réinstallant le jardin et l’atelier pour le public, vient de réveiller de la torpeur qui les avait gagnées après le décès de son mari en 2009.

Une même passion

On pourra voir les clichés des sculptures monumentales réalisées en France ou à l’étranger (Laval, Vincennes, Brest, Draguignan, Sénart pour la France, ou Suède, Israël, Égypte, Chine pour l’étranger...). Marcel-Petit était reconnu et aimé par de nombreux amis créateurs : des sculpteurs évidemment mais aussi des peintres dont les œuvres sont prêtées par leurs collectionneurs à cette exceptionnelle occasion : Achiam, Abboud, Bocian, Dietrich-Mohr, Robert Fachard, Bernard Le Huche, Catherine Léva, Véronique Motte, Klaus Schultze, Philippe Scrive, Sénart, Subira-Puig, Françoise Spaar.

C’est donc plus d’une cinquantaine d’œuvres de premier ordre que vous êtes invités à découvrir en plein centre-ville dans un cadre enchanteur.
Du 10 au 26 mars
Atelier de Marcel-Petit, 34 chemin de Paron
Mercredi, vendredi, samedi et dimanche de 15 h à 18 h
Entrée libre
Renseignements : 01 69 53 78 21 ou culture@verrieres-le-buisson.fr

Marcel-Petit en 6 dates
* 1945, arrivée de Marcel-Petit à Paris où il se consacre au théâtre et à ses études à la Sorbonne.
* 1950, découverte des sculptures de Moore en Angleterre. Sa route est alors tracée. Il est nommé professeur à Treignac en Corrèze et il consacre à la sculpture tout le temps libre dont il dispose.
* 1961, retour à Paris, à Belleville. Premiers granits abstraits, influence de Brancusi, premières serpentines.
* 1970, arrivée à Verrières-le-Buisson, où Marcel-Petit bâtit son atelier.
* 1972, première participation aux salons de la Jeune Sculpture et à celui des Réalités Nouvelles. Ses participations deviennent régulières.
* 2010, un an après le décès de Marcel-Petit, Geneviève, son épouse, offre à la Ville deux œuvres majeures de l’artiste : L’enclave, dans le hall de Hôtel de Ville, et Le Roi Lear, imposante sculpture en granit installée dans le parc de la Maison Vaillant, à l’entrée de l’Orangerie-Espace Tourlière.

Diaporama

photo Verrière-le-Buisson

« La sculpture me paraît procéder en premier lieu de l’expérience tactile, […] le bond de l’imaginaire prend ses appels familiers à la pointe des doigts, au creux du plexus, en écheveaux fulgurants, avant d’être présenté au démêloir du regard intérieur qui se garde de rompre le fil... » Marcel-Petit

Mise en ligne le dimanche 26 mars 2017
Modifiée le lundi 20 février 2017


Dans la même rubrique :