-

Notre patrimoine d’Ouest en Est...

N°8 L’Hexagone

Verrières-le-Buisson

Partagez :

Voie de Châtenay, entre la résidence des Vaupépins et l’allée des Jardiniers à gauche en allant vers Châtenay, le passant longe une vaste prairie souvent occupée par des enfants mais aussi par des adultes et notamment des mères de famille.


Ce vaste terrain couvre 8 500 m2 et permet l’exercice de nombreuses activités de jeux. Certes le bruit ou parfois le laisser-aller sont causes de désagréments mais tous les terrains d’accès libre souhaités par tous – c’est le cas pour l’espace du Bua – sont décriés par certains.

On a attribué la dénomination l’Hexagone à ce terrain. En 1988 en effet la ville avait décidé d’y installer une antenne d’accueil destinée aux jeunes. Cette décision répondait à la demande des familles qui souhaitaient un équipement rapproché pour les jeunes de ce quartier et les responsables des activités de loisirs pensaient du même coup élargir leur domaine d’exercice. Hélas, le vandalisme a été plus fort, l’Hexagone a même été incendié et, au grand regret des jeunes des résidences voisines, le local est devenu un simple abri qui voisine avec quelques équipements sportifs.

En dépit de cette déconvenue, l’essentiel était préservé puisque l’espace s’inscrit au nombre des réserves qui protègent Verrières du bétonnage généralisé et lui assurent des paysages de respiration.
Lorsque la ZAC des Godets a été créée au cours des années 70 le nombre de logements prévu par l’aménageur était bien supérieur à ce qu’il est aujourd’hui sans oublier que le programme visait la réalisation d’une faculté de lettres, d’un centre commercial de 10 000 m2 et même d’un hôpital psychiatrique. A force de débats auxquels s’associèrent nombre de Verriérois le Conseil municipal exigea une réduction du projet, la suppression des grands équipements qui dénaturaient la commune et fit l’acquisition du terrain de l’Hexagone en pensant à l’éventuel site d’un nouveau groupe scolaire.

L’ensemble du terrain appartenait à toutes ces familles de maraîchers qui ont animé la vie agricole et horticole de Verrières jusqu’au départ des Établissements Vilmorin. Les Mouchy, Floquet, Plet, Briançon, etc. se partageaient ces terres. Dans le cas de l’Hexagone, les jardiniers sont partis mais la nature demeure.

Mise en ligne le jeudi 17 septembre 2009
Modifiée le lundi 22 mars 2010


Dans la même rubrique :
Signalez un problème : Allô voirie, Application mobile et formulaire en ligne