-

Mairie de Verrières-le-Buisson  > Sorties / Culture > Peintres > Monique Bourdeau-Gouzène


Peintre

Monique Bourdeau-Gouzène

Verrières-le-Buisson

Partagez :

Plafonds peints, Ouvrages d’art en Europe, huiles sur toiles.

« La peinture c’est un moyen de réflexion et de communication, les personnes qui iront sur mon site : http://fresques-murales.monsite.orange.fr
s’interrogeront et m’interrogeront. Peindre pour échanger avec les autres. »


Une notion de l’art, aujourd’hui oubliée, se retrouve dans la peinture de Monique Bourdeau-Gouzène. Faisons une incursion dans le monde des bâtisseurs de cathédrales et des maîtres de l’œuvre.

Ce retour aux sources plait aux jeunes qui accompagnent l’artiste.

« J’ai du me battre et lutter pour défendre mes projets culturels : transmettre un savoir et une aspiration au dépassement, n’est pas une tâche facile. Cela demande d’aller au bout d’une démarche transcendante. Les jeunes désirent voir autre chose : ils veulent découvrir d’autres façons de représenter le monde, comprendre la place que l’art peut occuper dans la cité, participer à ces projets. Ils n’ont pas de plans d’avenir, j’essaie de leur donner le goût de la recherche et les pistes pour se trouver eux-mêmes. »


La peinture peut être médiatique.

Cette démarche peut s’accomplir en équipe. Ce qui est important, ce n’est pas uniquement le résultat, mais aussi ce ce qui est vécu durant la réalisation en commun.

L’art, dans une société où l’on ressent parfois un manque de spiritualité, c’est un moyen de s’interroger sur notre héritage culturel, notre représentation du monde.
Faire participer les jeunes à un projet artistique développe leur personnalité et facilite l’apprentissage de la vie.

  •  Une commentatrice de Telessonne :
    _ « La peinture peut être éducative. Ce chemin, elle l’a parcouru avec des jeunes, des handicapés pour réalisés des œuvres murales. Sa peinture n’est pas pour autant inaccessible, couleurs vives, regards, silhouettes de femmes, rien ne nous est étranger dans cette peinture Sa peinture, ce rôle social qu’elle lui donne, la philosophie et la quête spirituelle qu’elle y mêle. »

    Ensemble, nous avons travaillé sur la notion des rythmes. Ceux qui aiment la musique ont aussi retrouvé cette façon d’aborder tout ce qui est force et silence, figures aux angles classiques, symbolisme des couleurs, changement perceptible de l’œuvre en fonction de la luminosité ambiante, à partir de la décomposition du mouvement. Ce lien pédagogique permettant d’associer les approches musicale, architecturale et la picturale.

    Pour réaliser en Europe des Ouvrages d’art, l’enseignement des anciens bâtisseurs a été rappelé : carrés parfaits inscrits dans des rectangles d’or, suite de Fibonacci, loi de l’harmonie, des proportions, le nombre d’or, la section d’or.

    C’est un voyage initiatique au pays des formes qui permet à tous de retrouver quelques secrets de leurs lointains ancêtres présents dans les pyramides, les temples grecs, les abbayes, la coupole Sainte-Sophie….

    Les plafonds peints, réalisés par Monique Bourdeau-Gouzène, sur plusieurs sites, constituent une réalisation contemporaine originale. Les plafonds sont des surfaces disponibles, espaces évolutifs d’élévation pour les yeux et l’esprit. Quelques-uns de ces plafonds « Séraphins », « La Quête du Graal », « Initiation », « Jazz », « Pâques », « Le Vert Buisson » sont visibles sur le site : http://fresques-murales.monsite.orange.fr

    Les nombreux tableaux, réalisés par l’artiste, sont des huiles sur toile de lin. Les techniques : des jus à l’aide de pigments, d’huiles, d’essences naturelles, de plusieurs couches appliquées pour faire vivre les couleurs et donner une immortalité à l’œuvre.

    Les tensions sociales mettent l’humain en danger : indifférence, égoïsme ou inégalités. Notre responsabilité ne devrait-elle pas faire prévaloir l’être sur l’avoir, l’expression créatrice plutôt que la course aux profits. Alors peut-être pourrons-nous sauvegarder les racines de ce qui constitue notre culture commune. En contemplant les miroirs sans forme de la fausse évidence du réel, le risque d’une représentation abstraite nous entraine toujours plus loin vers une réponse au monde en forme de question.

    C’est pourquoi il y a dans cette démarche artistique de Monique Bourdeau-Gouzène, une recherche d’absolu, un dépassement de soi, une révélation.

  • Voir en ligne : http://fresques-murales.monsite-ora...

    Mise en ligne le samedi 9 août 2008
    Modifiée le mercredi 14 septembre 2011


    Dans la même rubrique :