-

Peintre

Virginie Negre

Partagez :

Virginie NEGRE peint la femme, beaucoup de femmes. Pas que mais surtout. A son tour elle traverse une période bleue avant d’atterrir dans le « rouge » !

http://www.vnegre.com/


Virginie Negre

A vu ses premières couleurs le 21 novembre 1959. Fruit aimé d’une Bigouden aux cheveux d’or et d’un Nantais à la tignasse brune et crépue, elle dessine très jeune partout,… les cahiers de classe, le lino de la cuisine, les murs de sa chambre sans trouver forcément l’adhésion de sa famille….mais elle continue de croquer ses belles dames aux robes échancrées, toujours accompagnées de beaux princes charmants. Certains diront qu’elle a été élevé dans les contes de Walt Disney, d’autres penseront que c’est une affaire familiale.

Elle croque la vie. Elle se passionne tour à tour pour la danse de jazz, les shamalows, le piano, les fraises tagada, ses superbes enfants, le bon vin, le jogging, ses amis, ses amours, le saxo, les nounours à la guimauve, enfin tout, même si cela n’est pas « raisonnable ».

Sage et malgré sa propension à n’en faire qu’à sa tête, elle suit les conseils de ses parents, sort de Sup de CO pour être « armée » face à la vie.

Dans sa famille, pas de lien avec l’art si ce n’est son papa. Lui qui n’aurait pas imaginé que la peinture puisse être la passion de sa fille, était un créateur en tout genre….
Entre les berlingots, les constructions de maison, les machines à café, les flippers et bowlings ou les hôtels et cafés, il n’a jamais cessé de se demander ce qu’il pouvait inventer, acheter ou créer. 


Virginie NEGRE peint la femme, beaucoup de femmes. Pas que mais surtout. A son tour elle traverse une période bleue avant d’atterrir dans le « rouge » !

Elle commence à exposer en France dans une dizaine de galeries puis s’envole également outre atlantique et en Europe. Entre quelques scènes torrides , tout à tour alanguies ou dansantes, ses femmes montrent la sensualité féminine vue par une femme.

Certains apprécient aussi ses chevaux en mouvement, ses toréadors aux jolies fesses bien rondes, et ses taureaux aux cornes vives .

Virginie NEGRE travaille en matière, en associant peinture et pigments, marouflage et médiums…Son plaisir est de dénicher de nouveau produits, de les associer à d’autres pour faire des essais…
Une cuisine qu’elle a expérimentée au cours du temps après avoir appris auprès de quelques maîtres les lois de la composition et du travail en valeur.

Mieux que de les voir en photos, il faut venir « toucher » ses toiles !

Virginie NègreVirginie Negre

Voir en ligne : Site personnel

Mise en ligne le dimanche 10 août 2008
Modifiée le mercredi 14 septembre 2011


Dans la même rubrique :