-

Jumelage : Liens avec le Burkina Faso

ZINADO

Verrières-le-Buisson

Partagez :

Dix huit ans, l’âge de la majorité, c’est celui des actions humanitaires des Verriérois dans une petite région du Burkina Faso en plein cœur de l’Afrique.
A l’origine, un voyage organisé par de jeunes Verriérois dans le petit village de Salogo pour un chantier de reboisement dans le cadre de « l’Acte Vert ».


La ville de Verrières-le-Buisson s’est alors attachée à cette région du Sahel, située à une centaine de kilomètres à l’est de la capitale Ouagadougou, où se trouvent la ville de Salogo et celle de Zorgho entourée des villages de Digré et Zinado.

 


Agrandir le plan

  •  Sous l’impulsion d’un groupe de travail municipal, plusieurs projets ont pu être réalisés :
    • 1989, 95, 96, 97 et 98 : plantations de 10000 arbres dans les communes de Salogo et Digré,
    • 1994 et 95 : construction d’un dispensaire à Digré,
    • 1997 : forage d’un puits et réalisation d’un maraîchage à Salogo.
  •  Toutes ces actions ont pu être menées grâce à l’engagement extraordinaire des jeunes de Verrières ainsi qu’à la mobilisation et la participation de nombreuses associations de la ville.
    • En 1999, afin de pérenniser ce travail, la Municipalité a suscité la création de l’association Zinado 2000 dans le but de conduire des opérations permettant de récolter les fonds nécessaires à la réalisation et au suivi des actions humanitaires initiées par la Municipalité en coordination avec ses services.
    • Aujourd’hui, après 7ans d’existence, l’association Zinado 2000 a mené à bien de nombreux projets avec le soutien actif des Verriérois dans les domaines de la Santé, l’Education et le Développement durable.
  •  Des projets financés par :
    • Les dons faits par les Verriérois ou d’autres associations de Verrières,
    • Les subventions de la municipalité, du département de l’Essonne et de la Région,
    • Les bénéfices d’actions organisées à Verrières tels que la brocante et le marché de Noël.

    Au-delà des premiers projets, l’association Zinado 2000 entend inscrire sa mission humanitaire dans la durée pour les années à venir avec l’aide indéfectible des Verriérois.


    L’hygiène et la santé

    Pour faire face à une nécessité évidente dans un pays qui manque dramatiquement de médecins (1 pour 10 000 habitants) et d’infirmiers (1 pour 5 000 habitants), une des premières actions entreprises par le groupe de travail municipal de Verrières a été la construction en 1994-1995 d’un dispensaire au village de Digré. Le succès de ce dispensaire qui dessert 10 villages dans un rayon de 20 kilomètres et 13000 habitants, a été immédiat.

  •  Il a permis de :
    • Former à l’hygiène les mères de famille,
    • Vacciner les nourrissons,
    • Réaliser les accouchements dans un cadre médicalisé,
    • Assurer les premiers soins en cas d’accident ou de maladie.
  •  Dans la continuité et pour faire face à une demande croissante, l’association Zinado 2000 a engagé entre 2003 et 2006 :
    • La construction d’un nouveau dispensaire à Zinado. Inauguré en octobre 2004 avec la maison de l’infirmier, le nouveau dispensaire de Zinado est une unité de 120 m² comprenant : une salle d’attente, un bureau d’accueil de l’infirmier, une salle de soins,
    • La rénovation du dispensaire de Digré avec l’ajout d’une installation électrique par panneaux solaires et le remplacement d’équipements périmés,
    • La formation d’un gestionnaire pour la pharmacie de Zinado.

    L’éducation des enfants

    La construction de l’école primaire de Zinado a démarré en 2000 par une première tranche de 3 classes avec les logements des instituteurs.
    L’achèvement du programme a été engagé en 2006 à raison d’une classe et un logement par an pour aboutir à six classes correspondant aux six niveaux scolaires en vigueur au Burkina Faso (CP1, CP2, CE1, CE2, CM1 et CM2).

    Depuis la création de l’école et avec 4 classes en fonctionnement depuis la rentrée 2006, plus de 200 élèves ont été scolarisés sans compter les 70 nouveaux élèves qui ont fait leur entrée en CP1 en septembre 2007.
    A l’issue de leur parcours en primaire, 24 élèves en 2006 et 13 élèves en 2007 ont passé avec succès le certificat d’études et poursuivent leur scolarité au collège du chef-lieu, Zorgho.

    Ce succès de l’éducation et de la lutte contre l’illettrisme a permis l’apprentissage puis la maîtrise du français, l’ouverture sur le monde moderne et l’acquisition de meilleures pratiques pour un développement durable.

    Aujourd’hui, des échanges ont ainsi pu se créer avec des classes de l’école Paul Fort de Verrières, les écoliers de part et d’autre découvrent de cette manière les différents modes de vie et cultures.


    Le parrainage des enfants

    ... un geste de solidarité

    Si l’école existe, les enfants démunis ou orphelins ne peuvent pas y aller car elle n’est pas gratuite. En effet l’école coûte cher en trousseau, livres, nourriture et les parents dans le besoin sont réticents à envoyer leurs enfants à l’école d’autant plus que ces derniers constituent une main d’œuvre à bon compte pour les travaux des champs.

    C’est pourquoi, l’association Zinado 2000 a mis en place depuis l’ouverture de l’école un programme de parrainage de ces enfants par les habitants de Verrières.

    En contribuant par un don de 60 € par an en primaire, chaque parrain apporte à son filleul l’assurance d’aller jusqu’au bout de sa scolarité. Cette somme se répartit de la manière suivante :

  •  22 € pour :
    • assurer un repas quotidien à tous les enfants de l’école,
    • acheter une tenue scolaire aux élèves non parrainés,
    • aider au fonctionnement de l’école et gérer la pharmacie.
  •  33 € pour la famille de l’enfant parrainé afin de lui acheter les fournitures et les tenues pour aller à l’école et la cotisation scolaire.
  •  5 € à titre de cotisation pour l’association afin de couvrir les frais de gestion et d’informer le parrain sur les actions de l’association et l’évolution scolaire de son filleul.

    S’ils le souhaitent, les parrains peuvent continuer à accompagner les élèves qui poursuivent leur scolarité dans l’enseignement secondaire au collège de Zorgho. Le don annuel est alors porté à 100 € pour tenir compte des frais de scolarité plus élevés et des conséquences de l’éloignement du par rapport au domicile familial (frais de transport ou d’hébergement sur place).


    Le développement durable

    En s’appuyant sur les 2 piliers que sont la santé et l’éducation, il faut contribuer à l’amélioration des conditions économiques de l’ensemble de la population concernée. Pour y parvenir, 2 axes vont être privilégiés : la lutte contre la désertification et le développement durable.

  •  Si le reboisement et l’accès à l’eau par le forage de puits dans chacun des 3 villages autour de Zorgho (1 puits à Salogo et Digré, 2 puits àZinado) ont été les premières étapes de la lutte contre la désertification, l’éducation va pérenniser les résultats par :
    • une pratique agricole adaptée,
    • une meilleure gestion des ressources hydriques,
    • une utilisation parcimonieuse du bois utilisé pour la cuisine.

    Pour sa part, le développement durable va permettre grâce à un apprentissage de l’autonomie et une sensibilisation à l’écologie, d’assurer à la population locale pour le présent et l’avenir, des sources de revenus susceptibles de financer tout ou partie du fonctionnement des infrastructures mises en place.

  •  A la suite de la réalisation en 1997 du maraîchage de Salogo, l’association Zinado 2000 a pris le relais et a contribué :
    • en 2001, à la réalisation d’un maraîchage à Zinado afin de produire les aliments de la cantine scolaire,
    • en 2004, à l’agrandissement du maraîchage dans un but commercial pour assurer les revenus de la coopérative scolaire,
    • en 2005, à la mise en place d’un élevage de poules pondeuses à des fins commerciales. (Ce projet s’est soldé par un échec suite à la crise de la grippe aviaire ; une nouvelle tentative est envisagée).
  • Documents

    Voir en ligne : Zinado 2000 (association)

    Contact

    Mairie de Verrières
    Zinado2000@voila.fr
    01 60 11 77 52
    fax : 01 60 11 90 30

    Mise en ligne le mercredi 5 août 2009
    Modifiée le lundi 1er août 2011


    Dans la même rubrique :