-

Retour sur...

Bilan des Assises

10 avril 2009

Partagez :

Les objectifs des Assises du Développement Durable :


— Avoir une rencontre entre les élus et les habitants de Verrières-le-Buisson ;
— Débattre du développement durable (Réalité environnementale, sociale, économique) ;
— Proposer des actions à mettre en place dans la commune ;
— Réfléchir à des projets à court, moyen et long terme ;
— Œuvrer pour l’avenir de Verrières-le-Buisson en pensant aux générations futures ;
— Préserver l’environnement et le patrimoine local.

Le 10 avril 2010, 127 personnes étaient présentes tout au long de la journée (dont 29 élus et 19 enfants de l’école Paul Fort (éco-école) et de l’école David Régnier). Ces Assises avaient lieu à l’école David Régnier.

En ouverture Monsieur le Maire a rappelé les objectifs des Assises à Verrières, Monsieur Van de Maele (président de l’ADEME) a évoqué l’enjeu gigantesque du développement durable et les raisons d’agir (Grenelle 1 et 2).

Les participants ont débattu autour de 4 tables rondes :


— Table ronde A : « Vivre à Verrières : liens entre territoires et Solidarité entre générations » ;
— Table ronde B : « Vivre à Verrières : bien être des habitants » ;
— Table ronde C : « Préservation de la Biodiversité, protections des milieux et des ressources » ;
— Table ronde D : « Economie d’Energie et Protection de l’atmosphère ».

Les thèmes suivants ont été abordés, et plusieurs propositions d’actions ont été envisagées :

— Biodiversité :

    • Créer des passerelles entre les espaces protégés (trame verte et trame bleue) afin de préserver la biodiversité ;
    • Travailler avec les services municipaux sur des pratiques et des calendriers permettant de protéger la faune et la flore (supprimer les pesticides, éviter de tailler les arbres en période de nidification) ;
    • Choisir des essences locales ou peu consommatrice d’eau.

— Déplacement :

    • Créer un pédibus ;
    • Faciliter le covoiturage ;
    • Créer et améliorer les pistes cyclables ;
    • Faciliter la circulation douce partagée de la Croix Belle Avoine au Colombier ;
    • Sécuriser les lieux de dépôt des vélos, notamment près des gares ;
    • Concernant le Paladin, changer son terminus (à la mairie) afin qu’il ne circule plus à vide ;
    • Créer un centre ville piéton.

— Energie :

    • Utiliser des horloges pilotant l’allumage des réverbères selon l’intensité lumineuse, tout en se conformant aux exigences de sécurité ;
    • Utiliser le bois d’élagage pour le chauffage ;
    • Sensibiliser les agents communaux aux gestes d’économie d’énergie ;
    • Créer un prix du Maire pour le bâtiment « éco plus » ;
    • Eclairer les sites publics grâce au photovoltaïque ;
    • Réaliser un diagnostic thermique sur l’ensemble de l’agglomération afin de connaître la performance énergétique des bâtiments ;
    • Faire une étude géothermique pour savoir s’il existe des ressources énergétiques ;
    • Créer une coopérative de panneaux solaire sur des espaces communaux mais cofinancée par des riverains ;
    • Mettre en place des feux intelligents comme en Allemagne (la « Grüne welle » : un spot incite à rouler à 30, ou à 50 km/h, on traverse la ville entière avec des feux synchronisés qui passent au vert à mesure que l’on avance).

— Santé :

    • Faire découvrir par les personnes âgées d’anciennes recettes de cuisine aux enfants afin qu’ils s’alimentent mieux.

— Solidarité :

    • Organiser des rencontres entre les jeunes et les maisons de retraites pour éviter la solitude des personnes âgées ;
    • Continuer le projet de coopération décentralisée au Burkina Faso.

— Déchets :

    • Trier les déchets à la source dans les services municipaux ;
    • Contacter les commerces de la ville pour les inciter à diminuer la production de déchets ;
    • Revaloriser les déchets électroniques ;
    • Créer des points d’apport volontaires pour les vêtements ;
    • Mettre à disposition des composteurs d’appartement ;
    • Instaurer la redevance incitative.

— Numérique :

    • Dématérialiser les procédures administratives afin d’éviter d’imprimer trop souvent ;
    • Créer des accès à des points informatiques en plusieurs endroits de la Commune pour réduire la fracture numérique.

— Commande publique :

    • Rechercher les circuits courts possibles pour relier des agriculteurs locaux aux commandes publiques. L’idée est d’aller directement du champ à la cuisine centrale ;
    • Intégrer des critères de développement durable dans les marchés publics.

Pour clôturer ces Assises du Développement Durable, des chartes ont été signées :

— la charte Biodiversité avec le Conseil Régional d’Ile de France ;
— la déclaration d’Agenda 21 et la charte Déchets avec le Conseil Général de l’Essonne ;
— l’adhésion à l’association les Eco Maires ;
— la charte Ville Handicap avec des associations (Valentin Haüye et Ensemble Handicap)

En Conclusion :

Cette journée a favorisé un engagement de nombreux acteurs.
Ces Assises ont permis d’avoir une bonne vue d’ensemble du Développement Durable, d’ouvrir de nombreuses pistes de réflexions tournées vers l’avenir (qui sont à creuser) avec une prise de conscience et un aperçu des actions Verriéroises et Communautaires.

De l’ensemble des suggestions et propositions d’actions qui ont été émises lors de la préparation et des débats des Assises sera formulé un plan de perspectives et d’actions pour les cinq d’années à venir.

Un comité de suivi sera prochainement défini qui aura en charge la conduite de ce programme.

Mise en ligne le vendredi 23 juillet 2010
Modifiée le jeudi 28 janvier 2016


Dans la même rubrique :
Signalez un problème : Allô voirie, Application mobile et formulaire en ligne

décembre 2017 :

novembre 2017 | janvier 2018