-

Le mot du Maire

Éditorial

Avril 2017

Partagez :

Chaque jour qui passe apportant sa pierre à l’édifice, je ne peux m’empêcher de penser que notre ville fait preuve d’un beau dynamisme. Sans verser dans une énumération fastidieuse...


Chaque jour qui passe apportant sa pierre à l’édifice, je ne peux m’empêcher de penser que notre ville fait preuve d’un beau dynamisme. Sans verser dans une énumération fastidieuse, voire l’autosatisfaction, les dossiers en cours démontrent que, loin de se contenter de gérer les affaires courantes, la Municipalité prépare l’avenir.

Côté travaux, l’extension de l’Orangerie - Espace Tourlière a commencé, même si les mauvaises nouvelles se succèdent, démontrant ainsi que tout chantier comporte sa part d’aléas. Que dire de l’Espace Bernard Mantienne qui entre dans sa phase finale et sera, à coup sûr, un équipement magnifique, à la hauteur de ce que vous méritez.

Certes, l’attente est longue, et les désagréments nombreux, je n’en disconviens pas, mais je suis persuadé que le jeu en vaut la chandelle et que cet équipement phare de la commune aura une fréquentation digne de sa qualité.

Par ailleurs, deux autres chantiers d’importance, à savoir l’espace de restauration de l’école David Régnier/Paul Fort et la réhabilitation du Centre André Malraux sont entrés dans leur phase opérationnelle, avec la désignation des bureaux d’études qui nous accompagneront tout au long de ces opérations. Ces dernières, elles aussi, n’iront pas sans causer des désagréments que nous nous efforçons d’ores et déjà de minimiser, même si « on ne fait pas d’omelette sans casser d’œufs ».

Au rayon urbanisme, la trame verte et bleue sera bientôt adoptée en conseil municipal et le Plan local d’urbanisme continue son petit bonhomme de chemin avant une nouvelle étape de présentation aux Verriérois.

Enfin, très attendu après la concertation qui a eu lieu avec les riverains, l’aménagement de l’Hexagone a commencé.

Tout ceci nous monopolise mais ne saurait nous faire oublier les dossiers à venir, comme les travaux concernant le Passage du village dont la commune est enfin devenue propriétaire depuis quelques jours ou encore le lac Cambacérès, dont le budget nécessaire à sa requalification figure au Plan pluriannuel d’investissement de la Communauté Paris-Saclay.

Certes, certains ne manqueront pas de penser que nous allons trop vite, alors que d’autres, en nombre à peu près identique d’ailleurs, estimeront que nous allons trop lentement.

Une chose est sûre, beaucoup reste à faire, et il n’y aura pas trop de la deuxième partie du mandat que vous nous avez confié pour mener à bien ce que nous nous sommes engagés à réaliser pour les Verriérois.

Vous pouvez compter sur moi, vous pouvez compter sur nous !

Thomas Joly
Maire
Vice-président de Paris-Saclay

Mise en ligne le samedi 1er avril 2017
Modifiée le vendredi 31 mars 2017


Dans la même rubrique :
Signalez un problème : Allô voirie, Application mobile et formulaire en ligne