-

Le mot du Maire

Éditorial

Mai 2018

Partagez :

Le 23 mars 2018, la France est de nouveau traversée par un quadruple sentiment… Un sentiment de tristesse à la pensée des victimes de l’Aude. Un sentiment de solidarité...


Sécurité, l’affaire de tous

Le 23 mars 2018, la France est de nouveau traversée par un quadruple sentiment… Un sentiment de tristesse à la pensée des victimes de l’Aude. Un sentiment de solidarité envers les proches et les familles. Un sentiment de colère face à des individus profondément déséquilibrés capables des pires horreurs. Un sentiment de courage, surtout, en découvrant l’héroïsme d’un homme qui n’a pas hésité à donner sa vie pour en sauver une autre.

Chaque fois, ces actes nous rappellent combien votre sécurité est une affaire de vigilance permanente et nécessite la mise en œuvre de moyens appropriés, y compris dans un contexte budgétaire difficile.

La sécurité est l’affaire de tous. C’est pour cela que la municipalité a mis en place une participation citoyenne composée de gens, comme vous, vivant à Verrières. Il s’agit d’une politique de coproduction de la sécurité, en appui des forces de polices municipale et nationale, partant du terrain et qui a d’ores et déjà démontré son efficacité puisque les indicateurs sont en baisse.

En effet, la sécurité ne saurait simplement se résumer à l’intervention des forces de police. Elle s’inscrit dans un domaine plus vaste, celui de l’ordre public, qui comprend la sécurité publique, la salubrité publique et la tranquillité publique, auquel on peut ajouter la solidarité. C’est pourquoi, par exemple, l’installation de défibrillateurs, le respect du code de la route, la prévention dans les écoles participent également du sentiment de sécurité de chacun d’entre nous.

Par ailleurs, suite aux nombreuses plaintes que j’ai pu recevoir ces derniers temps relatives aux voitures ventouses qui gênent l’accès aux commerces, j’ai demandé à la police municipale d’être particulièrement vigilante quant au stationnement et de ne pas hésiter à verbaliser.

PLU, évoluer et progresser

Le commissaire enquêteur a rendu son avis sur notre PLU, celui-ci est défavorable. Estimant que nous ne serions pas en mesure de produire le nombre de logements sociaux nécessaire à l’atteinte des objectifs fixés par la loi SRU.

La municipalité prend acte de ces conclusions et continue de travailler afin de faire progresser notre PLU qui doit demeurer particulièrement protecteur pour notre commune.

Thomas Joly
Maire
Vice-président de Paris-Saclay

Mise en ligne le dimanche 1er avril 2018
Modifiée le lundi 30 avril 2018


Dans la même rubrique :
Signalez un problème : Allô voirie, Application mobile et formulaire en ligne