Jonglerie Ballade à quatre

L’art de la jonglerie propose une poésie visuelle qui, par nature, est rythmique. Quand le rythme se pare d’une mélodie, et se développe en polyphonie, l’expression gestuelle et visuelle prend un sens plus pétillant, l’image devient chantante. Savez-vous qu’en jonglerie musicale, les do préfèrent monter plus haut que les mi qui se plaisent à voler plus bas. Les fa sont grisés par la vitesse, tandis que les la, eux, se prélassent…
Suivez ces quatre personnages, dont on ne sait s’ils sont jongleurs, musiciens, clowns ou hommes-orchestres sur ce chemin de traverse aux lancers mélodiques et aux gestes chantants !

Une création originale

Pour que ce spectacle voie le jour, Vincent de Lavenère a dû inventer et développer tout le matériel spécifique à une jonglerie musicale acoustique : une multitude de balles accordées, aux sonorités insolites et inédites, devenues de réels instruments de musique. La création de cet instrumentarium spécifique nous a amené à élargir le champ de recherche entre gestes et musique. La collaboration avec le pôle de recherche fondamentale mathématiques et informatique de la faculté de Paris-Orsay a permis de mettre en place un
laboratoire d’étude autour d’un système de notation adapté aux techniques de la jonglerie musicale, ouvrant ainsi une multitude de pistes à explorer.